Tease Strip

4′, couleur, sonore, 2008

Des images capturées de façon aléatoire , leur temps de rafraîchissement étant lent, celles-ci se superposent,
troublant ainsi la vision du spectateur.
Le son ayant pour particularité de mettre le temps en suspens, les phrases ne se terminent jamais, de ce fait, elles sollicitent massivement l’imagination du spectateur.
La récurrence des images donne une illusion de narration. C’est une sorte de piège pour l’interprétation.